Le caractère évolutif et processuel du 1% artistique "La peau des choses ou l’aspirateur et le cosmos" induit de produire une mémoire vive, un espace d’archivage autant qu’un outil pouvant s’activer par ses usages.

C’est dans cet esprit que le présent site internet réunit l'ensemble des modules inscrits dans le campus ARTEM et dont la page d’accueil en constitue la grande fresque interactive. 

Elaboré en tant que surface en évolution constante, "La peau des choses ou l’aspirateur et le cosmos" est un support qui garde en mémoire ses différents états successifs. Il est pensé comme plaque sensible du réel en train de se faire, à savoir à la fois comme espace de discussion et d’archivage, ayant pour fonction d’être la mémoire du projet et un forum comme mode d’échange direct. En effet, en tant qu’outil, il s’agit de favoriser, individuellement ou en groupe, l’apparition et la circulation de paroles, de regards, qui sont autant d’impressions ou de désaccords résultants du projet. A la fois mémoire vive diffusant la densité des échanges entre usagers à un moment donné sur le blog dédié, le site assure également une fonction de stockage compilant les différentes strates de ces échanges constants et des actions dans le temps, potentiellement ré-activables à tout moment.

Le présent site Internet est ainsi conçu pour permettre l’activation et la prise en main du projet "La vie des choses ou l’aspirateur et le cosmos" par ses usagers.

En ce sens et grâce à la mise en place d’un calendrier et d’un formulaire d’inscription spécifique à chaque module, le site Internet est autant une surface d’activation des différents dispositifs qui le composent qu’une plateforme de consultation et de redirection vers des artisans.

Il est ainsi possible pour chacun via ces outils mis à disposition de louer une parcelle dans le jardin partagé, de réserver un tapis pour le marché des objets, de prendre rendez-vous pour la révision de son vélo ou encore d’être redirigé vers un artisan réparateur de petits objets informatiques ou ménagers à proximité du campus d’ARTEM ou plus largement à la ville de Nancy.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à la newsletter et participer au projet en ligne !