Présentation

Artem est une alliance entre trois grandes écoles nancéiennes : l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy, Mines Nancy et ICN Business School. Cette alliance est soutenue par les collectivités publiques régionales concernées : la Communauté urbaine du Grand Nancy, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, le Conseil Régional de Lorraine. Les ministres, eux-mêmes, en charge de la Culture, de l’Éducation nationale et de la Recherche et de l'Industrie apportent également leur soutien par des engagements écrits. Ces trois écoles partageront ce campus avec d’autres entités universitaires, en particulier l’Institut Jean Lamour (IJL), laboratoire de recherche dans le domaine des matériaux et l’ISAM-IAE.
Comme le veut la loi française, 1% du montant des travaux de ce vaste chantier en cœur d’agglomération a été dédié à une commande artistique spécifique.
Atypique, « La peau des choses ou l’aspirateur et le cosmos » s’inspire de la philosophie d’ARTEM et repose sur la réalisation de six dispositifs pensés comme des lieux d’activité, en intérieur et en extérieur. Singularité de cette œuvre qui se déroulera sur plusieurs années, ces dispositifs vivront à travers l’implication des utilisateurs du site, des habitants du quartier et d'associations partenaires.

Le 1% artistique du campus Artem-Institut Jean Lamour

Le 1% artistique dans les constructions publiques est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s’applique à l’état, à ses établissements publics et aux collectivités territoriales. Elle impose aux maîtres d’ouvrages publics de réserver 1% du coût de leurs constructions pour la commande ou l’acquisition d’une ou plusieurs œuvres d’art spécialement conçues pour le bâtiment considéré.
En association avec la région Lorraine, maître d’ouvrage de l’Institut Jean Lamour, en collaboration avec la DRAC Lorraine, le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle, l'état et la CEE, cofinanceurs des travaux, avec l’appui de personnalités qualifiées spécialistes en art (François QUINTIN, directeur de la Fondation des Galeries lafayette, Pascal YONET, directeur du sentier d'art contemporain le Vent des Forêts, et Rémi VILLAGGI), et conduit par François WERNER, Vice-président du Grand Nancy et représentant la maîtrise d’ouvrage d'ARTEM, le jury a choisi les artistes Michel BLAZY et Djamel KOKÈNE-DORLÉANS pour leur projet « La peau des choses ou l’aspirateur et le cosmos».
Pour ce projet d’envergure, tant sur le plan urbain que scientifique et culturel, les équipes choisies devaient proposer une création contemporaine originale, et pouvaient faire appel à toutes les disciplines en se mariant à la conception architecturale, paysagère et urbaine existante, les équipes d'architectes d'ARTEM et l'Institut Jean Lamour participent au choix.